Un programme pour… Changer les règles !

Les regles du jeux

Plus nous travaillons sur « les règles » et plus nous prenons conscience des besoins d’informations et d’accompagnement pour les femmes et les jeunes filles autour de cette thématique. Le tout combiné à de nombreux tabous et croyances limitantes. Et pour finir, souvent, une perte d’autonomie importante pour les femmes et les jeunes filles. C’est le cas dans presque tous les pays et particulièrement en Afrique.

C’est pour accompagner les femmes au quotidien qu’est né le programme « Changeons les règles » !

« Changeons les règles » est un programme multi-support et multi-acteur sur le cycle menstruel et l’hygiène menstruelle, qui vise à informer et accompagner les filles et les femmes quelque soit leur zone d’habitation et leur niveau d’alphabétisation.

  1. Le site internet dédié aux règles (couplé à la plateforme Yaay.sn)
  2. L’application mobile 
  3. L’application USSD 
  4. Les ateliers d’information avec Speak Up Africa (Gestion de l’hygiène menstruelle)
  5. La trousse « Mes premières règles » avec informations et produits (sains & durables) pour bien vivre ses premières règles.

L’ambition de ce programme est de révolutionner les règles en alliant actions de terrain et solutions d’information pour favoriser une autonomisation durable des femmes :

  • Accepter son corps et ne pas avoir honte de ses règles
  • Avoir une meilleure santé (hygiène adaptée et produits sains)
  • Avoir une meilleure scolarité (en diminuant l’absentéisme dû aux règles)
  • Avoir un emploi et pouvoir y rester (en diminuant l’absentéisme dû aux règles)
  • Accéder à une liberté économique plus grande (emploi et produits d’hygiène réutilisables)
  • Participer à la protection de l’environnement (produits d’hygiène eco-friendly)
  • Maîtriser sa sexualité et les grossesses
  • Faciliter l’égalité des genres
  • Améliorer la confiance et la dignité

Il ne s’agit pas uniquement de parler des 5 jours pas mois pendant lesquels les filles ont leurs règles mais de tout le cycle menstruel et des racines de l’inégalité homme/femme.

Un programme multi-support et multi-acteurs qui s’appui sur des partenariats forts et complémentaires afin de fournir des services complets, concrets, adaptés et avec un maximum d’impact.

Le programme est lancé au Sénégal en 2017 et sera étendu aux autres pays d’Afrique francophone en partenariat avec les acteurs de chaque pays à moyen terme.

La première distribution des Trousses Premières règles ApiAfrique a été effectuée en Août 2017 par Speak Up Africa lors du Girls Camp organisé par la Première Dame de Sierra Leone.

http://www.speakupafrica.org/news/2017/8/21/speak-up-africa-delivers-a-menstrual-hygiene-management-awareness-session-during-the-first-ladys-of-sierra-leone-fourth-girls-camp-in-freetown

Nos partenaires principaux sur ce programme :

Yaay.sn, la première plateforme de mamans connectées au Sénégal. Cette plateforme d’échange et de partage permet d’aider les femmes à assumer leur rôle parental tout en se donnant les moyens de leurs ambitions. Au départ un simple forum sur les réseaux sociaux, Yaay est aujourd’hui une communauté forte de 5000 membres et plus de 25000 fans, un site web, une chaîne youtube et des dizaines d’événements par an.

NEST clinique et réseau de professionnels médicaux autour de la mère et de l’enfant au Sénégal. Le Génycologue-obstétricien Dr Abdoulaye Diop est auteur du blog Toubib a Dakar, il est très très suivi sur les réseaux sociaux et aborde tous les thèmes sans tabou !

L’ONG Speak Up Africa avec son programme « Menstrues sans Tabou ». Spécialise de la communication et du plaidoyer sur différentes thématiques dont l’hygiène Menstruelle dans le cadre de leur mandat sur l’hygiène et l’assainissement.

Le début d’une belle collaboration !

 

ApiAfrique – 3em Prix de l’entrepreneur social Orange Sénégal 2017 !

http://entrepreneurclub.orange.com/fr/les-gagnants-du-prix-orange-de-lentrepreneur-social-2017?country=15229

 

Publicités

Sabine, innove au SenseCampus à Dakar !

Nous avons rencontré/travaillé plusieurs fois avec la communauté Makesense à Paris et à Dakar: dans des MOOC, devenir entrepreneur du changement, au Sensecube – Paris de Paris, lors de Holds up ou du Festival Zero Waste – Paris … Des équipes, jeunes, dynamiques, inspirées, talentueuses et partageuses… tout ce qu’on aime ! Alors quand Sabine nous a proposé de travailler avec des étudiants de leur nouveau programme Sensecampus – IAM – DAKAR, nous n’avons pas hésité.

Aujourd’hui nous vous proposons donc de faire la connaissance de Sabine Chevé, responsable pédagogique du SenseCampus à Dakar (la deuxième en partant de la gauche sur la photo ci-dessous)!

20160714_175108

Sabine, peux tu nous dire ce qui t’as poussé à faire ce que tu fais aujourd’hui,…quel a été le déclic ?

Quand on s’intéresse au développement durable et à l’engagement citoyen on rencontre très vite de belles personnes qui oeuvrent dans ce domaine!

D’associations en festival j’ai fini par rencontrer MakeSense, une communauté qui aide et fait la promotion de l’entreprenariat social via des évènements conviviaux (ateliers, projections, conférences), et j’ai voulu m’y investir.

Aujourd’hui on est une équipe de 5 personnes à développer un projet pilote au Sénégal « le SenseCampus ». Notre mission est de susciter l’esprit d’entreprise auprès de 900 étudiants et de leur donner les outils incontournables de l’entrepreneur grâce auxquels ils pourront contribuer à une société plus juste.

Le regard des autres sur toi a-t-il changé ?
C’est une activité ambitieuse et inspirante, mon entourage découvre petit à petit l’entreprenariat social et se laisse convaincre de cette manière positive de créer de la valeur. Il faut leur en parler avec beaucoup d’exemples et l’un de leur favori c’est ApiNapi!

Qu’est-ce qui te fait avancer dans la vie ?
Les gens qu’ils soient de mon entourage de toujours où de parfait inconnus, échanger avec les autres m’apprend beaucoup.

Aujourd’hui, quelle est ta vision, ton rêve ?
Un monde plus responsable et positif. Ce serait déjà chouette si ça commençait par la création d’entreprises sociales par nos étudiants du SenseCampus.

Quels sont vos besoins pour y arriver ?
Plus d’engagement et d’optimisme de tous les acteurs de la société

Quel message aimerais-tu faire passer autour de toi ?
« Le bonheur, c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles » c’est Gandhi qui le dit.

sabine-cheve-sensecampus-dakar
La semaine dernière nous avons organisé une formation pour les professionnels du secteur agricole désireux de réaliser des projets à fort impact positif, il y a eu beaucoup d’échanges de pratiques et de galèrent et tous sont repartis avec des outils et la confiance nécessaire pour développer leurs idées. Jettez un oeil : SummerSchool « Entreprendre pour la sécurité alimentaire » !

Merci Sabine !

Suivez tous les évènements au Sensecampus sur Facebook !

sensecampus-dakar.png

La solution ApiAfrique, phase pilote !

Le projet ApiAfrique que nous avions en tête depuis si longtemps à commencé à prendre forme en mars 2015. Depuis il ne nous a plus quitté et nous emmène chaque jour bien plus loin que prévu. Après une année de développement intense, le projet ApiAfrique est prêt à entrer dans sa phase pilote et nous pouvons enfin vous inviter à participer à l’aventure !

Pour participer au financement c’est ici Welcome !

Le projet

L’idée a commencé à germer dès 2011, au gré de nos séjours familiaux à Dakar. Les tas de couches jetables jonchant les routes et les plages nous ont poussées à agir pour trouver une solution ! Fortes de notre expérience au sein d’ApiNapi et de l’association Graine pour de-main (anciennement Graine de Couche), nous lançons donc notre nouveau bébé:  ApiAfrique!

Après plusieurs mois de tests, d’étude de marché, de rencontres, nous avons nos prototypes, des partenariats avec 2 ateliers de fabrication locaux, nos premiers clients et sommes prêtes à démarrer le pilote ! Nous préparons, avec Frapadocun web-documentaire pour partager nos aventures, faire connaitre les solutions durables et mettre en valeur tous nos partenaires !

Concrètement, ApiAfrique c’est :

– une filière de fabrication de produits réutilisables innovants au Sénégal (couches lavables modernes et serviettes hygiéniques en particulier),

– des emplois locaux, en privilégiant les femmes,

– des matières premières ouest africaines,

– un impact sur l’environnement grâce à la réduction des déchets,

– un impact sur l’autonomie des femmes et des jeunes filles sénégalaises grâce à des produits d’hygiène performants

Notre défi : passer directement aux serviettes hygiéniques et aux couches réutilisables modernes…en évitant au maximum la case « jetable » ! Tout comme une grande partie de l’Afrique est passée de l’absence de téléphone au téléphone portable ou de l’absence d’électricité à l’électricité solaire.

A quel besoin répond ce projet ?

Aujourd’hui l’Afrique se retrouve submergée par les déchets, en particulier plastiques, qui défigurent les paysages, découragent les touristes, posent des problèmes de santé pour les hommes et les animaux, et jouent un rôle important dans le phénomène de réchauffement climatique.

Les couches et serviettes hygiéniques jetables mettent en moyenne 400 ans à se biodégrader. Leur arrivée sur le marché africain est catastrophique d’un point de vue environnemental.

La collecte et la gestion de ces déchets est évidemment primordiale, mais l’accent doit être mis en amont sur la prévention. Un déchet non produit n’aura pas à être collecté ni traité. Il est donc important de proposer des alternatives réutilisables.

Les produits d’hygiène de première nécessité sont encore très peu accessibles aux femmes et à leurs bébés.

Deux types de problèmes majeurs se posent :

–         santé publique : les matières fécales des bébés ne sont pas suffisamment isolées.

–         autonomie : pour les femmes et les jeunes filles. Beaucoup d’entre elles manquent l’école ou ne peuvent pas poursuivre leur activité économique pendant leurs règles par manque de protections hygiéniques fiables. Voir, par exemple l’étude de l’ONU Femmes: http://wsscc.org/wp-content/uploads/2015/09/Louga-Etude-FR-LoRes.pdf.

 

A quoi servira l’argent collecté ?

Vos dons serviront à :

– financer la formation des couturières au Sénégal,

– leur procurer des machines de bonne qualité,

– acheter les matières premières,

– débuter le tournage du web-documentaire,

– avancer les frais liés au lancement du pilote (juridiques, administratifs…)

 


Notre équipe

Marianne VARALE

Costumière reconvertie dans la conception et la fabrication de couches lavables, elle est salariée et membre fondateur de l’association Graine-pour-de-main. Curieuse, réfléchie, éprise de justice et d’équité elle s’intéresse de prêt à l’insertion et a décidé de replonger dans les études cette année pour approfondir sa connaissance de l’économie sociale et solidaire. Elle est en charge de la conception des prototypes, du sourcing et de la formation.

 

Marina GNING

Co-fondatrice de la société ApiNapi, partageuse, créative, passionnée par les découvertes et les alternatives durables à nos modes de vie. Des idées et de l’énergie, elle est en charge de la mise en place du projet, de la recherche de partenaires, du suivi sur place et de la commercialisation.

 

Jeanne-Aurélie DELAUNAY

Co-fondatrice de la société ApiNapi, toujours prête à découvrir de nouveaux horizons et relever de nouveaux défis. Pragmatique, elle est en charge des demandes de subventions, du conseil aux collectivités, du suivi du web-documentaire et de la distribution des produits ApiAfrique en France.

 

Abdoulaye GNING

Il s’intéresse à l’histoire et à la politique, intègre et exigeant il aime le travail en équipe, a le contact facile et est méticuleux. Responsable de projet Business intelligence, d’origine sénégalaise en France depuis 20 ans, il est en charge du suivi financier et des mesures d’impacts.

 

Suivez ApiAfrique sur Facebook : https://www.facebook.com/apiafrique/ 

Pour participer au financement : http://www.helloasso.com/associations/graine-pour-de-main/collectes/amorcage-du-projet-apiafrique

 

Merci !!!